LE SANCTUAIRE.....NET....

Accueil du site
Retour Accueil
Haut de la page
Retour à la page précédente
Retour à la liste des Livres spirites

Au Pays de l'ombre (dispo)

photoPour lire cet ouvrage, cliquez dessus (Patience ! le téléchargement peut parfois être long...)

Auteur : Madame Elizabeth d'Espérance

Information sur ce livre :

Ce livre a été écrit à différents intervalles pendant plusieurs années. J'avais l'intention de confier à quelqu'un ce manuscrit pour le faire publier après ma mort. Mais maintenant, ayant terminé ma tache de médium, je suis arrivée cette conclusion que je n'ai pas le droit de charger d'autres épaules d'un fardeau de responsabilités auquel je voudrais échapper moi-même ; et j'ai décidé que mieux valait pouvoir défendre moi-même les vérités que j'ai tenté de proclamer que d'en laisser à d'autres le souci. Une raison plus importante encore m'y a engagée, c'est le nombre croissant des suicides ; car je n'ai pas connu un seul cas d'un individu sain, se débarrassant de l'existence, s'il a non seulement cru, mais su les vérités qui ont fait partie de ma vie quotidienne depuis l'enfance. Il y a quelques mois, Stafford écrivit un article sur le Matérialisme qui fut reproduit dans plusieurs journaux allemands ; et, quelques semaines plus tard, je recevais une lettre du baron X me disant qu'il venait de perdre un procès dont l'issue était pour lui la ruine. Voyant qu'il ne lui restait plus rien pour vivre, il s'était décidé, après avoir mis en ordre ses affaires à prendre congé de ce monde, lorsque, accidentellement le journal contenant l'article de Stafford lui tomba entre les mains. Il le lut, écrivit à l'auteur pour le remercier, et se décida à tenter une nouvelle expérience de 1a vie. Cette circonstance m'engage à espérer qu'en faisant connaître mes expériences, quelques-uns de mes semblables en prendront occasion pour réfléchir, et pour se demander si vraiment cette existence terrestre termine tout, ou si, en rejetant ce précieux don de la vie, ils ne commettent pas une erreur qu'ils regretteraient, quelques moments après, de la manière la plus terrible. E d'E.





Copyright © 2007 - Site Le Sanctuaire.net - version 4.0 - sylvain.administrateur@lesanctuaire.net

2