LE SANCTUAIRE.....NET....

Accueil du site
Retour Accueil
Haut de la page
Retour à la page précédente
Actualités spirites

le Le 6 Mai 2016

"THE CAGE" Maisan hantée à vendre en Angleterre

Source : Paris Match le 2/02/2016

Une célèbre maison hantée anglaise surnommée "The Cage" revient sur le marché immobilier. Sa propriétaire affirme y avoir vécu un véritable calvaire, attesté par d'étranges photos.

La maison la plus hantée de Grande Bretagne, du moins d'après la proclamation de sa propriétaire, est en vente. L’actuelle occupante, Vanessa Mitchell, 43 ans, jette l’éponge après onze années de cohabitation éprouvante avec les spectres de cette vieille demeure de St Osyth, petit village de l’Essex, au sud-ouest de l’Angleterre. Mais Vanessa peut partir la tête haute : elle a vécu 11 ans dans ce pandémonium, bien plus longtemps que la plupart des occupants précédents.

Quand elle a emménagé en 2004, Vanessa Mitchell ignorait tout de la réputation sulfureuse de la maison surnommée « The Cage ». Ce terme guère hospitalier remonte au temps où se dressait à l’emplacement de la demeure une sinistre prison. Ses geôles ont accueilli, au XVIe siècle l’une des plus célèbres victimes des chasses aux sorcières de l’histoire britannique, Ursula Kemp. Cette cinquantenaire qui officiait comme rebouteuse auprès des habitants de la région a été pendue en 1582 après avoir confessé, sous la contrainte, plusieurs crimes allant d’un mauvais sort lancé à la bière du cru jusqu’à la mort « par envoûtement » de deux enfants.

Ses aveux extorqués ont abouti à la pendaison de sept autres femmes pour des crimes similaires et, là encore, inventés de toutes pièces. La légende a été relancée en 1921 par la découverte d’un squelette enterré dans un jardin de St Osyth attribué à Ursula Kemp.

Avec ce sinistre passé, la maison de Vanessa Mitchell ne pouvait que rejoindre la longue liste des demeures hantées de Grande-Bretagne qui, si on les rassemblait, pourraient fort bien composer une ville de bonne taille. Durant ses 11 ans de vie à St Osyth, Vanessa dit avoir été confrontée à toute une série de phénomènes terrifiants. Sons inexplicables, objets mystérieusement déplacés, bruits de pas, sensation d’être observée voire touchée… Ce type d’incidents constituait son lot quotidien, dit-elle au Daily Mail. Mais, à plusieurs reprises, la hantise a largement dépassé le seuil du tolérable… Des tâches de sang seraient apparues sur son parquet et elle aurait été violemment poussée dans le dos alors qu’elle était enceinte :

« C’était horrible, confie-t-elle, j’ai senti toute la force de quelqu’un qui me frappait et je suis tombée sur le flanc. Je suis restée sonnée plusieurs instants sur le sol. »

Pour conserver la trace de ces phénomènes, Vanessa a installé des caméras de surveillance. Et les images ainsi collectées font froid dans le dos. Cette image en particulier, filmée il y a quelques semaines, semble attester qu’une présence maléfique est bel et bien présente sur les lieux.

L'apparition filmée par les caméras de surveillance de The Cage... Un bouc fantomatique ?

Vanessa Mitchell et des experts en paranormal y voient un bouc, représentation classique du diable. De plus, Ursula Kemp a confessée durant son procès disposer de quatre « familiers », ces esprits animaux censés seconder les sorcières d’après la tradition. Parmi eux, un agneau mâle, Tyttey, celui-là même qu’elle aurait charger d’ôter la vie à l’une de ses victimes…

Selon Vanessa, tous les anciens propriétaires ont été confrontés à ces pensionnaires inhospitaliers. Il y a un siècle, un homme a revendu la maison 50 £ après l’avoir achetée 150£ quelques semaines auparavant. Heureusement, Vanessa Mitchell n’aura sans doute pas à s’infliger un tel sacrifice financier : achetée 148 000 £ en 2004 (environ 195 000 euros) elle la remet sur le marché au prix de 180 000 £ (237 000 euros), soit 32 000£ de plus-value.

Commerciale de son métier, Vanessa Mitchell semble d’ailleurs avoir la bosse propre à sa profession. Elle a créé un site relatant l’histoire de « The Cage » où sont recensées les nombreuses apparitions dans les médias de la maison hantée et de sa propriétaire. En 2014, elle a même lancée une Web-TV, désormais inactive, diffusant en direct les images des caméras de surveillance avec un abonnement à quelques euros par mois. Enfin, la propriétaire avisée proposait de louer sa maison aux amateurs de paranormal et aux chasseurs de fantômes. Coût de la nuit : 45 £ (plus de 50 euros)…

Pour expliquer son départ, Vanessa Mitchell assure que les phénomènes se sont amplifiés ces derniers temps au point de devenir insupportables. C’est sans doute ce qui arrive quand on tente de transformer les fantômes en vaches à lait.

le 6 Novembre 2015

Lyon, capitale du Spiritisme ?

Article d'Aurélie Herbemont de l'EXPRESS, publié le 16/03/2006

C'est ici qu'est né, au XIXe siècle, Allan Kardec, codificateur du spiritisme. Cette pratique, importée des Etats-Unis, consiste à questionner les esprits. Ces derniers répondent en mettant en mouvement une table, suivant un code alphabétique préétabli. Avec Le Livre des esprits (1857), Kardec compile des communications obtenues au cours des séances. «Le spiritisme kardéciste est une véritable philosophie fondée sur la communication avec les morts et sur l'interprétation de ces messages», raconte Lionel Obadia, professeur d'anthropologie à l'université Lyon II. Longtemps, les spirites lyonnais, comme Ambroisine Dayt ou Mme Vire, se sont impliqués dans la vie de la cité, tentant de consoler les familles en deuil ou les plus démunis en créant diverses oeuvres sociales. La plus célèbre reste la crèche fondée en 1904: un «asile ouvert à l'enfance de l'âge de 15 jours à celui de 3 ans, sans distinction de culte et de nationalité». Alors unique en France, cette oeuvre spirite est saluée par l'Etat, qui lui accordera à partir de 1921 plusieurs subventions.

La sorcellerie a également eu une place très importante à Lyon, notamment au XIIe siècle, avec l'hérétique Valdo. «Il faisait partie d'un groupe de mendiants plus chrétiens que les chrétiens, fait valoir Obadia. Il fut brûlé vif. En prêchant trop ostensiblement dans les rues, il représentait un danger pour l'Église.»

le 6 Novembre 2015

Conférence spirite à Paris 5ème

Le 14 novembre 2015 à lieu, à Paris, une conférence spirite organisée par le Cercle spirite Allan Kardec de Paris à la Maison des Mines, 270 rue Saint-Jacques, Paris 5ème (RER B Luxembourg ou Port Royal)

Thèmes et Horaires :

A 14H : Écrivains Poètes et Médiums

A 16H : Sommes-nous tous médiums ?

Pour tout renseignement contacter le 09 50 3056 18
Tarif unique de 7 € pour l'après-midi

(Source site www.spiritisme.com)

le 6 novembre 2015

Conférence spirite à Toulouse (Sud-Ouest) le 28 novembre 2015 à 14h30

Conférence spirite le 28 novembre 2015 à Rodez organisée par le Cercle Spirite Allan Kardec de Toulouse

Thème : Messages et Propos de l'Au-delà

Lieu : Toulouse - Hôtel Le Clocher de Rodez, 14-15 Place Jeanne d'Arc (Aveyron - 12000) - Salon "Les Ecuries" - Parking / Métro Ligne B "Jeanne d'Arc"

Horaires : à partir de 14h30 (durée maximum 2h30)

Autres infos : RESERVATION OBLIGATOIRE AU 06.24.92.22.01 ou contact à l'adresse mail : etienne.berthaut@laposte.net

Entrée simple 6 € ou 9 € avec revue offerte (au choix dans la collection "Le Journal Spirite")

*Le Cercle Spirite Allan Kardec ne fait pas de voyance en salle*

le 5 Novembre 2015

Les Soeurs Barlow, film français abordant le Spiritisme avec Nathalie Portman et Lily Rose Depp

Un film français dont le thème principal est le Spiritisme devrait prochainement sortir dans les salles : "Les Soeurs Barlow" (titre original : Planétarium) réalisé par Rebecca Zlotowski avec Nathalie Portman et Lily Rose Depp.

Synopsis :

Laura (Natalie Portman) et Kate Barlow (Lily Rose Depp) sont deux jeunes sœurs spirites qui finissent leur tournée européenne dans le Paris de la fin des années 30. En bout de course, confrontées à la rivalité de pratiques nouvelles, elles rencontrent André Korben, un puissant producteur de cinéma. Aussi visionnaire que contesté, c’est lui qui a racheté le plus grand studio de cinéma français, et s’inspire des techniques américaines grâce auxquelles sa société ne sombre pas tout à fait dans la crise. Pour éprouver son scepticisme, et par goût du jeu, Korben fait une séance privée avec les filles : c’est un choc total pour lui. Bouleversé, il leur propose un contrat à l’année chez lui pour faire d’ambitieuses expérimentations...Il se raconte que le cinéma pour survivre doit innover et surprendre : qu’il peut faire le premier film authentique de fantômes. Mais Laura ne tarde pas à comprendre que Korben a des raisons plus secrètes de les avoir embauchées. Ensemble, ils finissent par former une étrange famille aux liens de plus en plus troubles...

Copyright © 2007 - Site Le Sanctuaire.net - version 4.0 - sylvain.administrateur@lesanctuaire.net

1